Prioriterre table ronde Habitat Participatif le 16 mai

Nous avons participé à une table ronde organisé par Prioriterre le vendredi 16 mai dans la soirée de leur AG.
SONY DSC
Avec nous il y avait les architectes Tangentes de Chambéry qui ont réalisé des projets d’Habitat Participatif notamment le projet de « la Ruche » à Saint Cassin qui était représenté par Lucie Patois.

Tangentes suit la formation de Stefan Singer sur l’accompagnement des groupes d’Habitat Participatif.

Nous avons tracé les grandes lignes du sujet en soulignant les difficultés de trouver des terrains en Haute-Savoie. Nous avons abordé les questions de mixité: sociale, intergénérationnelle et fonctionnelle. Nous avons signalé que l’Établissement Public Foncier essaie d’inciter les communes à utiliser le Bail Réel Immobilier Logement (BRiLo) qui pourrait rendre des projets plus abordables.
Prioriterre20140516

L’accès à la terre – fondement du droit à la ville

Cycle de conférences sur la Production Sociale de l’Habitat: un partenariat urbaMonde, université de Genève, Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l’Homme & Fondation Braillard.

Dans un contexte de crise du logement à l’échelle mondiale, la question de l’accès à la terre par les populations vulnérables est devenu un enjeu majeur du droit à la ville. Quelles sont les obligations des États, quel est le rôle de la société civile et quels sont les outils pour négocier la terre ?

Table ronde: Antonio HODGERS (Conseiller d’Etat), Raquel ROLNIK (Rapporteuse spéciale), Lorena ZARATE (HIC), Christophe GOLAY (Geneva Academy), Éric ROSSIAUD (GCHG), David CORNUT (Amnesty International)-

[vimeo http://vimeo.com/91864942]

Tentative de création d’un habitat groupé sur le bassin annecien.

Une possibilité d’habitat participatif sur la commune d’Argonay se concrétisa lors de la réunion en septembre 2012 avec le Maire, les représentants de l’association Partage’Toit, un groupe d’habitants constitué « Pêle Mêle » et le cabinet d’étude Patriarche, sur le futur éco quartier des Rigoles.
Pendant plus d’un an, le groupe Pêle Mêle reconstitué, eut très peu d’information sur l’avancement de l’éco quartier.
En décembre 2013, lors d’une réunion en Mairie d’Argonay, Le groupe Pêle Mêle pris connaissance de l’intégralité du projet, présenté par le principal maître d’ouvrage « Teractem ». Ainsi fut annoncé le prix du terrain (620 000€ frais de notaire inclus) pour environ 850 m2, qui comprenait les prestations liées à l’éco quartier (garages souterrains et en surface sous abris, cheminements piétonniers et divers raccordements) et les contraintes architecturales et urbanistiques limitant le groupe à 5 entités (580 m2 de plancher).
Après 3 rencontres avec Teractem et l’architecte titulaire de l’ensemble du projet afin de rapprocher la conception de l’habitat groupé aux cahier des charges, quelque soit les options, il s’avéra que le montant total de l’opération dépasserait largement les capacités financières du groupe et la date butoir du 1 mai 2014 pour déposer le permis de construire, sonna la fin de la collaboration.
Cette expérience ne fut pas négative, bien que décevante, elle a permis aux futurs cohabitants de se confronter à la réalité, au projet de murir et à la force et la richesse du groupe de se déployer…
Compte tenu du coût du foncier sur l’agglo d’Annecy, un habitat de ce type ne pourra se monter qu’à partir d’un nombre conséquent d’entités et avec le concours appuyé d’une municipalité ; c’est dans ce sens que Pêle Mêle envoie un dossier de présentation à 11 des 13 communes de l’agglo.