Weekend de Transition à Cluny 71

Pleines d’AG en même temps qui peuvent nous intéresser:

A noter dans vos agendas : l’Assemblée Générale d’Enercoop se déroulera le dimanche 27 mai de 10h à 17h, en Bourgogne à Cluny (71).

Cette année auront lieu le même week end et au même endroit les Assemblées Générales de :
La Foncière Terre de Liens et la Coopérative de Finance Éthique le vendredi 25 mai,
la Nef, Énergie Partagée (Association et Investissement) le samedi 26 mai,
la Nef Association le dimanche 27 mai.

Autre nouveauté, les participants sont invités le samedi soir au Festival de la Transition consacré aux biens communs, pour échanger, s’informer et passer un bon moment !
Au menu : stands d’information, animations festives et culturelles, dégustation de produits bio…

Pour l’hébergement à Cluny nous vous invitons à contacter :
– L’office du tourisme de Cluny : 03 85 59 05 34 / www.cluny-tourisme.com
– Le camping Saint Vital de Cluny : 03 85 59 08 34 / camping.st.vital@orange.fr

Un hébergement chez l’habitant vous sera également bientôt proposé.

De plus amples informations suivront prochainement.

Pour toutes questions, n’hésitez pas à nous contacter !

Bien cordialement,

L’équipe Enercoop
www.enercoop.fr

C’est où?

Propriétaires/Locataires – nouvelle fracture social?

Les quinze dernières années ont été marquées par une hausse des prix de l’immobilier largement déconnectée de l’évolution des revenus des ménages. Entre 1996 et 2011, les prix des logements anciens ont été multipliés par 2,5 et les loyers par 1,6, tandis que le revenu était multiplié par 1,5. Les travaux menés par le CRÉDOC montrent qu’au-delà des vacances, des loisirs et de la culture, les dépenses de logement empiètent sur des postes moins attendus comme le transport, l’équipement du foyer ou même l’alimentation et la santé. Les familles avec enfants, notamment les familles nombreuses
et monoparentales, sont particulièrement touchées : leur « surface de vie » stagne ou diminue alors que celle des ménages sans enfant augmente. L’augmentation de la valeur des logements a aussi eu pour conséquence
de creuser le fossé entre les propriétaires, qui jouissent d’un patrimoine s’appréciant de jour en jour, et les locataires, qui se sentent de plus
en plus vulnérables et déclassés socialement.
De fait, le rêve de nombre de nos concitoyens de devenir un jour propriétaire cède aujourd’hui la place au souhait de bénéficier de conditions de logement confortables à un coût raisonnable.

Lien sur l’article du CREDOC